Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Gestionnaires sous pression ...

Des gestionnaires d'établissements publics de santé sont sous pression. En effet, des responsables aux niveaux de l'administration centrale du ministère de la santé les somment de DESIGNER des médecins généralistes et de les faire acheminer sur Alger (Institut Pasteur) pour participer à des journées de formation médicale continue. 

Rien d'anormal en fait, si ce n'est que le MSPRH ne le fait pas tout le temps ni régulièrement d'ailleurs pour l'ensemble des manifestations scientifiques ou journées de formation médicale organisées ça et là durant toute l'année. 

Des cadres centraux au niveau du ministère, après avoir obtenu le parrainage de Mr le Ministre de la santé, sont entrain de tout faire pour ASSURER UN REMPLISSAGE à l'occasion " des journées de l'omnipraticien " prévues à Alger du 08 & 09 mai 2015. Des journées rattachées à la revue "le fascicule de la santé" dont le DIRECTEUR (fonctionnaire en position de détachement depuis douze 12 années) n'est autre que le représentant et porte-parole du "générique" syndical qu'ils espèrent crédibiliser et remercier. Le Fascicule de la santé.pdf

 

 

| Lien permanent | |  Imprimer |

Le SNPSP convoque son conseil national extraordinaire...

A l'issu de la réunion de conciliation qui a regroupé les représentants du Ministère de la santé ,de la population et de la réforme hospitalière et les membres de l'exécutif du bureau national du SNPSP, en présence des représentants de la Direction générale de la fonction publique et de la réforme administrative et du Ministère du travail et de l'emploi,le conseil national extraordinaire maintenu en session ouverte est convoqué pour le mardi 05 mai 2015 à Alger.

Le SNPSP, rappelle que le plan d'action décidé dans le cadre de la protestation est maintenu et que le conseil national reste le seul cadre organique habilité à décider des suites à donner au mouvement. 

Restons mobilisés, vigilants et à l'écoute du SNPSP. 

| Lien permanent | |  Imprimer |

Le SNPSP convié à la conciliation ...

Dans un soucis de transparence et pour éviter toute polémique, le syndicat national des praticiens de santé publique tient à informer ses adhérents qu'une réunion de conciliation a été programmée par le MSPRH pour le lundi 04 mai 2015 à 10h00. 

MSPRH.jpg

Important :

Le syndicat national des praticiens de santé publique prend acte du fait que cette réunion, de conciliation, intervient la veille de notre mouvement de grève à fin de semer le doute et la démobilisation dans l'esprit des adhérents.  

Le SNPSP, rappelle que le plan d'action décidé dans le cadre de la protestation est maintenu et que le conseil national reste le seul cadre organique habilité à décider des suites à donner au mouvement. 

Restons mobilisés, vigilants et à l'écoute du SNPSP. 

 

| Lien permanent | |  Imprimer |

Communiqué n° 04

Comm n°04.PDF

Le syndicat national des praticiens de santé publique salue la forte mobilisation de ses adhérents lors de la journée de protestation nationale du 27 avril 2015. Le SNPSP réaffirme son attachement au dialogue tout en soulignant le caractère purement socioprofessionnel de ses revendications justes et légitimes, à savoir ;

- L'application de l’instruction n°968 du 16 09 2014 de Mr le premier Ministre portant intégration dans le grade de « principal » de tout praticien cumulant  dix (10) ans d’ancienneté au 31 12 2012.

- L’alignement sur les nouveaux diplômes de doctorat pour les pharmaciens et les médecins dentistes avec classification sur la grille des salaires des fonctionnaires.

- L’intégration du SNPSP, à part entière,  dans tout le processus d’organisation des concours de promotion aux grades de « principal » et « en chef ».

- L’ouverture officiellement du projet d’amendement du statut particulier des praticiens médiaux généralistes, négocié et remis à la DGFP le mois d’avril 2011.

Devant le constat de non prise en charge de l’ensemble des points de la plate forme des revendications et le mutisme méprisant de l’autorité de tutelle, le SNPSP appelle à une participation massive des praticiens de santé publique (médecins, dentiste et pharmacien) aux deux (02) journées de grève nationale prévue le 05 et 06 mai 2015 .

Par ailleurs, le SNPSP réitère son appel à l'engagement et à la mobilisation pour chaque praticien (ne) à fin d’assurer une présence massive, des blouses blanches, au rassemblement national prévu le 06 mai 2015 à 11h00 devant le siège du ministère de la santé à Alger. 

 UNION   -   SOLIDARITÉ  -   DIGNITÉ

| Lien permanent | |  Imprimer |

Entretien avec le Président du SNPSP

 

https://www.youtube.com/watch?v=4fBkT45JzVk

el-bilad-tv.jpg

émission sur El Bilad tv  

" لقاء خـــاص "

 

| Lien permanent | |  Imprimer |

La journée mondiale du travail ...

Aux origines du 1er mai ...

Le 1er mai est né aux États-Unis des luttes des travailleurs de Chicago pour l'obtention de la journée de huit heures et de la répression qui s'en est suivie en 1886. La Deuxième Internationale Socialiste l'instaure comme une manifestation internationale des travailleurs en 1889. La naissance du 1er mai est donc marquée par la lutte syndicale, la revendication d'une amélioration de la condition salariale, les valeurs de solidarité internationale.

 

L'origine du 1er mai remonte à 1886, lorsque des ouvriers américains, tout particulièrement à Chicago, se sont mis en grève pour demander entre autres la réduction de leur temps de travail. L'initiative a dégénéré en affrontements et a coûté la vie à plusieurs ouvriers. Le mouvement ouvrier international a alors décidé en 1889 de faire du 1er mai une journée revendicative internationale, avec pour objets centraux la question du temps de travail et la journée de 8 heures. En souvenir de ce succès, les syndicats européens, quelques années plus tard, instituent une «journée internationale des travailleurs» ou «Fête des travailleurs» destinée à se renouveler tous les 1er mai.

 

Au IVe congrès de l'American Federation of Labor, en 1884, les principaux syndicats ouvriers des États-Unis s'étaient donné deux ans pour imposer aux patrons une limitation de la journée de travail à huit heures. Ils avaient choisi de débuter leur action un 1er mai parce que beaucoup d'entreprises américaines entamaient ce jour-là leur année comptable.

 

Arrive le 1er mai 1886, aux États-Unis, une très forte pression des syndicats sur le patronat et le gouvernement permet à environ 200.000 travailleurs d'obtenir la journée de huit heures.

 

 Un grand nombre de travailleurs obtiennent immédiatement satisfaction de leur employeur. Mais d'autres, moins chanceux, au nombre d'environ 340.000, doivent faire grève pour forcer leur employeur à céder.

 

2387726168.JPG

Le 3 mai, une manifestation fait trois morts parmi les grévistes de la société McCormick Harvester, à Chicago. Une marche de protestation a lieu le lendemain et dans la soirée, tandis que la manifestation se disperse à Haymarket Square, il ne reste plus que 200 manifestants face à autant de policiers. C'est alors qu'une bombe explose devant les forces de l'ordre. Elle fait une quinzaine de morts dans les rangs de la police.

Trois syndicalistes sont jugés et condamnés à la prison à perpétuité. Cinq autres sont pendus le 11 novembre 1886 malgré des preuves incertaines (ils seront réhabilités plusieurs années après).

 948031989.jpg

 

Trois ans après le drame de Chicago, la IIe Internationale socialiste réunit à Paris son deuxième congrès. Celui-ci se tient au 42, rue Rochechouart, salle des Fantaisies parisiennes, pendant l'Exposition universelle qui commémore le centenaire de la Révolution française.

 

Les congressistes se donnent pour objectif la journée de huit heures (soit 48 heures hebdomadaires, le dimanche seul étant chômé), sachant que jusque-là, il était habituel de travailler dix ou douze heures par jour (en 1848, en France, un décret réduisant à 10 heures la journée de travail n'a pas résisté plus de quelques mois à la pression patronale).

 

Le 1er mai en France

 

En France, dès 1890, les manifestants du 1er mai ont pris l'habitude de défiler en portant à la boutonnière un triangle rouge. Celui-ci est quelques années plus tard remplacé par la fleur d'églantine. En 1907, à Paris, le muguet, symbole du printemps en Île-de-France, remplace cette dernière. Le brin de muguet est porté à la boutonnière avec un ruban rouge.

 

Le 23 avril 1919, le Sénat français ratifie la journée de huit heures et fait du 1er mai suivant, à titre exceptionnel, une journée chômée.

 

| Lien permanent | |  Imprimer |

وحدة ، تضامن و كرامة

 

نحن أصحـــــــــــاب قضية و مطالبنا إجتماعية - مهنية مشروعة

 و لن يضيـــــــــع حـــق وراءه طـــــــــــــــــالب

Sans titre.jpg

| Lien permanent | |  Imprimer |

REVUE DE PRESSE ...

استغربت  نقابة  ممارسي  الصحة  العمومية  خرجة  الوزير  عبد  المالك بوضياف صباح  أمس من معهد باستور بدالي  ابراهيم   التي  اتهم  فيها ممارسي  الصحة  العمومية  الذين  شنوا  أمس  إضرابا  عن  العمل  بممارسة  السياسة  ودعوته إياهم  إلى  الاتجاه نحو  إنشاء حزب  سياسي  و قال  الدكتور الياس  مرابط  إنه كان  الأجدر  بالوزير  بوضياف  الذهاب  نحو  فتح أبواب  الحوار  وعقد  جلسة  صلح  مع  المضربين  و ليس  التطاول على  الشركاء الاجتماعيين،  خاصة  أنه  نعت المضربين  الذين  جلسوا معه على طاولة المفاوضات عند تنصيبه  على  رأس  القطاع  بالمجهول. وأكد المتحدث أن اتهامات الوزير خطيرة وزائفة ولن يتم السكوت عنها. 
 http://www.elbilad.net/article/detail?id=36714

Sans titre.png

“Pour l’organisation du concours, nous avons demandé une dérogation exceptionnelle au Premier ministre. Dans un concours normal, le nombre de places disponibles est déterminé à l’avance. Cette année, nous allons ouvrir les postes selon le nombre d’admis”, a expliqué M. Belkassam  http://www.liberte-algerie.com/actualite/le-snpsp-enregis...

11179791_1421436618165979_645478645_o (1).jpg

SIT IN des praticiens à Ouargla devant le siège de la DSP

C’est ainsi que brandissant des pancartes aux multiples slogans dont, notamment, le boycott des concours, ces protestataires ont battu le pavé devant le siège de leur direction. Pour M.Tahraoui, président du bureau de wilaya du SNPSP, ce mouvement fait suite aux résolutions du conseil national extraordinaire du SNPSP qui a décidé du boycott des concours de promotion aux grades de «principal» et «en chef» pour les raisons que ce syndicaliste nous fait part. «L’organisation de ces concours, indique-t-il, ne peut se faire sans l’assainissement au préalable de la situation des confrères et consœurs dont le droit à l’intégration dans le grade de principal, et ce, en application de l’instruction N° 968 du ministre de la Santé qui est tout simplement bafoué

http://www.elwatan.com/regions/ouest/oran/les-praticiens-organisent-un-sit-in-28-04-2015-293430_135.php

«Nous avons reçu 19 syndicats activant dans le secteur public de la santé et nous nous sommes penchés sur les questions qui se posaient pour les praticiens de la santé.» Il insinue que cette grève «obéit à des desseins politiques». «Je leur dirais que s'ils veulent faire de la politique qu'ils aillent le faire dans des partis mais pas en détournant la mission du syndicat qui reste limitée à la protection et la promotion des droits de ses adhérents».

http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5212901

Les représentants de près d’une vingtaine de structures de santé ont occupé la placette centrale du CHU en promettant une démonstration de force encore plus spectaculaire le 6 mai prochain. Le SNPSP projette, en effet, d’organiser, le 6 mai prochain, soit à l’issue d’une grève de deux jours, un rassemblement auquel prendront part les praticiens de toutes les wilayas. http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2015/04/28/article...

 

| Lien permanent | |  Imprimer |

Grève du SNPSP largement suivie ...

Wilayas

Taux de suivi

   Wilayas

Taux de suivi

Alger

   83.82%

Annaba

  77%

Adrar

   74%

Mila

  90%

Laghouat

   85%

Sétif

  59%

OumElBouaghi

   67%

Médéa

  69%

Tizi ouzou

   92%

Oran

  63%

Bejaia

   88.7%

Bechar

  77%

Blida

   92%

Khenchela

  82%

Tipaza

   75%

 Ouargla

  80%

Telemcen

   66%

Boumerdes

  68%

Tindouf

   75%

Ghardaia         

  78%

Skikda

   65%

Saida                  

  76%

Sidi belabes

   85%

Constantine

  78%

Aintemouchent

  70%

Souk-Ahras

  91%

Mostaghanem

   67%

Ouargla

80%

 NB/ Wilayas de M'sila : 65 %, Mascara : 74 %, Université d'Oran : 90 % Université d'Alger : 95%

Taux de suivi national: 76.79%

| Lien permanent | |  Imprimer |

Manipulation, mensonge et menaces ...

photo.jpg

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=qnKdDk_cUhs

Inst n°28 345.pdf

 

هده تعليمتين من الإدارة المركزية تأكدان أحقية مطلب الترقية الآلية لكل ممارس طبي (طبيب عام ، صيدلي أو طبيب أسنان) بشرط الأقدمية 10 سنوات إلى غاية 31 12 2012. دون اللجوء إلى المسابقات

 هدا الأمر ينفيه مدير الموارد البشرية بوزارة الصحة متناقضا مع تعليمات الأمين العام بنفس الوزارة و ضاربا عرض الحائط تعليمة الوزير الأول 

  السؤال : ما سبب تنصل مسؤولي الوزارة عن إلتزاماتهم ؟ و كيف يمكن لمسؤول غير مقتنع بمطالبنا أن يدافع عنها أمام القطاعات الأخرى و أن يرعى حقوق موظفي القطاع ؟؟

| Lien permanent | |  Imprimer |