Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Suite favorable

 

104355226.jpg

Suite à la réunion du jeudi  07 mai 2015, entre les représentants du SNPSP et ceux du MERS, l’élargissement de la dérogation exceptionnelle n°3171 (portant transformation automatique des postes budgétaires en postes de promotion) au profit des praticiens médicaux généralistes mis en position d’activité au niveau du MERS a été accordée officiellement par les services du premier ministère.

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |

Réunion SNPSP-MERS

 

104355226.jpgUne délégation du syndicat national des praticiens de santé publique, composée du secrétaire général national, du président et de la trésorière du bureau local universitaire d’Alger et du président du bureau local universitaire de Tizi-Ouzou s’est réunie le jeudi 07 mai 2015 au siège du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique avec la sous directrice centrale chargée des ressources humaines.

L’objet de la réunion a été consacré essentiellement sur les modalités d’élargir la dérogation exceptionnelle n°3171 de monsieur le premier ministre, accordant la reconversion automatique des postes budgétaires résultants des examens et concours professionnels pour l’accès au grade de principal et en chef au profit des praticiens médicaux généralistes mis en position d’activité au niveau du MERS.

 

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |

قصيدة الطبيب


لشاعر العرب د.محمد نجيب المراد
_____________________


وإنَّ الطِّبَّ مهنةُ كُلِّ حُرٍّ               رأى أنْ يَبذلَ الجهدَ اجتهادا
وأوشكَ أن يُقَدَّسَ كلُّ طِبٍّ             كمحرابِ الصلاةِ نقىً وكادا
وكلُّ محارِبٍ في الطِبِّ يبقى           على الأيامِ أكرمَنا جهادا
أليسَ المبضعُ الحاني صَلاحاً          وكان بنظرةٍ أُخرى فسادا
ومَنْ مَنَح الحياةَ كريمَ معنىً          وإنْ "بالجرحِ" سَمَّوهُ الجَوَادا
ومَنْ سَهرَ الليالي كالحاتٍ            وأعطى الموجَعَ القلِقَ الرُّقادا
وأعملَ روحَهُ عِلماً وحُبَّاً             لأَجلِ مريضِهِ عَشِقَ السُّهادا
وحنَّ تعاطفاً لبكاءِ طفلٍ              ولَطَّفَ عندَ والدهِ الشِّدادا
وأَرَهَقَ في سبيلِ البحثِ عمراً         وكَرَّرَ بحثَهُ صبراً، وعادا
وَلَجَّ ليعرفَ المرضَ المخبَّا           وزاَد على شراسَتِه عنادا
فَمَنْ غيرُ الطبيبِ لهُ أيادٍ              تعمُّ الناسَ طُراً والبلادا
وقد سَمَّوهُ عن قصد حكيماً           يوازنُ إن تَوانى أو تَمادى
ويعطي الأمرَ منزلَهُ بقدرٍ             ويعرفُ إنْ أسَاءَ وإن أجادا
هو الطبُّ المبارَكُ من قديمٍ            رَجَاهُ الناسُ إحساناً فجادا
وفَكَّ طلاسمَ اللغزِ المعادي            وطابَ لهُ على المرضِ الطِّرادا
فيا هذا الطبيبُ إليكَ شِعري          على "التمييزِ" نصباً والمنادى
لقد شُرِّفتَ عن (غيرٍ) كثيرا         كما رمْضانُ شُرِّف عن جمادى

| Lien permanent | |  Imprimer |

LE SNPSP GELE SON MOUVEMENT DE PROTESTATION

 

" Définition de la locution " le cas échéant 

" Par extension, cette locution peut s'employer au sens de  " à la rigueur, faute de mieux  

http://soquij.qc.ca/fr/ressources-pour-tous/chroniques-li...

Le conseil national extraordinaire du SNPSP, maintenu en session ouverte depuis le 05 décembre 2014, s’est réuni le 05 mai 2015 à Alger à fin d’évaluer le contenu du procès verbal de la réunion de conciliation MSPRH – SNPSP, intervenue le 04 mai 2015, et de statuer sur les suites à donner au mouvement de protestation en cours. 

948031989.jpg

Cette réunion de conciliation,  à laquelle ont pris part les représentants de la DGFP et de l’inspection du travail,  a traité de l’ensemble des points de la plate forme des revendications objet du conflit collectif du travail entre praticiens de santé publique et le MSPRH et a conclu à ce qui suit ;  

Comm n°05.PDF      

PV de conciliation 04 05 2015.PDF

Sur la presse : 

 

خرج المجلس الوطني للنقابة الوطنية لممارسي الصحة العمومية في دورته الاستثنائية، أمس، بقرار تجميد إضراب اليوم الثاني الذي كان مقررا اليوم مع إلغاء الاعتصام أمام وزارة الصحة، وهذا بعد لقاء الصلح الذي جمع النقابة مع وزارة الصحة، أول أمس، وأسفر عن محضر مشترك لتسوية المطالب العالقة، في الوقت الذي حقق فيه إضراب أمس استجابة بلغت، حسب النقابة، 70 بالمائة “رغم التضييق والتهديد بالفصل والخصم”.
 حسب ما صرح به رئيس النقابة الدكتور إلياس مرابط، خلال تنشيطه أمس لندوة صحفية بمقر الاتحاد الوطني لعمال التربية والتكوين، فإن الوزارة استدعتهم لجلسة الصلح أول أمس ودامت أكثر من 10 ساعات، وبحضور ممثلي الوظيف العمومي ومفتشية العمل، أين خرج اللقاء بمحضر مشترك أعلنت فيه الوظيف العمومي مراجعة القانون الأساسي للممارسين وطلبت تنصيب لجنة بالوزارة لتحيين القانون الذي سبق وأودعته النقابة إلى مديرية الوظيف العمومي. 
أما فيما يخص موقف النقابة حول مسابقة التوظيف ومطالبتها بتطبيق تعليمة الوزير الأول القاضي بالترقية الآلية، اعترفت مديرية الوظيف العمومي بالمطلب، وحملت وزارة الصحة مسؤولية تجميد الترقية في الفترة الممتدة من 2008 إلى 2012، وطلبت من وزير الصحة مراسلة السلطات من أجل التفويض الاستثنائي للاستفادة من الترقية الآلية.
أما فيما يخص تسوية وضعية حاملي شهادة الدكتوراه في الطب العام أو الصيدلة أو جراحة الأسنان، فقد تقرر تنصيب لجنة لدراسة هذه الوضعية واشترطت النقابة أن يشارك في هذه اللجنة كل من وزارتي التعليم العالي والمالية لتفادي أي تأخر، وهو المطلب الذي وافقت عليه الوصاية.
في المقابل سجل الإضراب الذي دخل فيه ممارسو الصحة العمومية عبر الوطن استجابة واسعة، حيث أكد رئيس النقابة الدكتور مرابط أن نسبته بلغت 70 بالمائة رغم التضييق الذي واجهه الأطباء من قبل مسؤولي المؤسسات الاستشفائية والتهديدات بفصلهم من مناصبهم أو الخصم من أجورهم. 
http://www.elkhabar.com/press/category/28/%D8%A3%D8%AE%D8...

 

قررت مديرية الوظيف العمومي إعادة فتح المجال لتعديل القوانين الأساسية لمختلف القطاعات، التي سبق ونددت بها النقابات لوجود اختلالات واسعة، خاصة بالتصنيف والترقية وطالبت بتعديل القوانين لتصحيح هذه الاختلالات. قرار الإعلان جاء على لسان ممثلي الوظيف العمومي المشاركين في جلسة الصلح التي جمعت وزارة الصحة والنقابة الوطنية لممارسي الصحة العمومية، أول أمس، أين أكد رئيس النقابة، الدكتور إلياس مرابط، خلال تنشيطه أمس ندوة صحفية بمقر الاتحاد الوطني لعمال التربية والتكوين، أن مديرية الوظيف العمومي أعلنت تعديل كل القوانين الأساسية، بما فيها القوانين الأساسية لأسلاك الصحة وطالبت بتنصيب لجان مع الوصاية للانطلاق في تحديد نقاط الاختلال وتحيين حتى الصيغ المعدلة التي سبق وتم إيداعها للوظيف العمومي

http://www.elkhabar.com/press/article/15026/%D8%A7%D9%84%...%D8%A7%D9%84%D8%A3%D8%B3%D8%A7%D8%B3%D9%8A%D8%A9/

 

 

| Lien permanent | |  Imprimer |

Gestionnaires sous pression ...

Des gestionnaires d'établissements publics de santé sont sous pression. En effet, des responsables aux niveaux de l'administration centrale du ministère de la santé les somment de DESIGNER des médecins généralistes et de les faire acheminer sur Alger (Institut Pasteur) pour participer à des journées de formation médicale continue. 

Rien d'anormal en fait, si ce n'est que le MSPRH ne le fait pas tout le temps ni régulièrement d'ailleurs pour l'ensemble des manifestations scientifiques ou journées de formation médicale organisées ça et là durant toute l'année. 

Des cadres centraux au niveau du ministère, après avoir obtenu le parrainage de Mr le Ministre de la santé, sont entrain de tout faire pour ASSURER UN REMPLISSAGE à l'occasion " des journées de l'omnipraticien " prévues à Alger du 08 & 09 mai 2015. Des journées rattachées à la revue "le fascicule de la santé" dont le DIRECTEUR (fonctionnaire en position de détachement depuis douze 12 années) n'est autre que le représentant et porte-parole du "générique" syndical qu'ils espèrent crédibiliser et remercier. Le Fascicule de la santé.pdf

 

 

| Lien permanent | |  Imprimer |

Le SNPSP convoque son conseil national extraordinaire...

A l'issu de la réunion de conciliation qui a regroupé les représentants du Ministère de la santé ,de la population et de la réforme hospitalière et les membres de l'exécutif du bureau national du SNPSP, en présence des représentants de la Direction générale de la fonction publique et de la réforme administrative et du Ministère du travail et de l'emploi,le conseil national extraordinaire maintenu en session ouverte est convoqué pour le mardi 05 mai 2015 à Alger.

Le SNPSP, rappelle que le plan d'action décidé dans le cadre de la protestation est maintenu et que le conseil national reste le seul cadre organique habilité à décider des suites à donner au mouvement. 

Restons mobilisés, vigilants et à l'écoute du SNPSP. 

| Lien permanent | |  Imprimer |

Le SNPSP convié à la conciliation ...

Dans un soucis de transparence et pour éviter toute polémique, le syndicat national des praticiens de santé publique tient à informer ses adhérents qu'une réunion de conciliation a été programmée par le MSPRH pour le lundi 04 mai 2015 à 10h00. 

MSPRH.jpg

Important :

Le syndicat national des praticiens de santé publique prend acte du fait que cette réunion, de conciliation, intervient la veille de notre mouvement de grève à fin de semer le doute et la démobilisation dans l'esprit des adhérents.  

Le SNPSP, rappelle que le plan d'action décidé dans le cadre de la protestation est maintenu et que le conseil national reste le seul cadre organique habilité à décider des suites à donner au mouvement. 

Restons mobilisés, vigilants et à l'écoute du SNPSP. 

 

| Lien permanent | |  Imprimer |

Communiqué n° 04

Comm n°04.PDF

Le syndicat national des praticiens de santé publique salue la forte mobilisation de ses adhérents lors de la journée de protestation nationale du 27 avril 2015. Le SNPSP réaffirme son attachement au dialogue tout en soulignant le caractère purement socioprofessionnel de ses revendications justes et légitimes, à savoir ;

- L'application de l’instruction n°968 du 16 09 2014 de Mr le premier Ministre portant intégration dans le grade de « principal » de tout praticien cumulant  dix (10) ans d’ancienneté au 31 12 2012.

- L’alignement sur les nouveaux diplômes de doctorat pour les pharmaciens et les médecins dentistes avec classification sur la grille des salaires des fonctionnaires.

- L’intégration du SNPSP, à part entière,  dans tout le processus d’organisation des concours de promotion aux grades de « principal » et « en chef ».

- L’ouverture officiellement du projet d’amendement du statut particulier des praticiens médiaux généralistes, négocié et remis à la DGFP le mois d’avril 2011.

Devant le constat de non prise en charge de l’ensemble des points de la plate forme des revendications et le mutisme méprisant de l’autorité de tutelle, le SNPSP appelle à une participation massive des praticiens de santé publique (médecins, dentiste et pharmacien) aux deux (02) journées de grève nationale prévue le 05 et 06 mai 2015 .

Par ailleurs, le SNPSP réitère son appel à l'engagement et à la mobilisation pour chaque praticien (ne) à fin d’assurer une présence massive, des blouses blanches, au rassemblement national prévu le 06 mai 2015 à 11h00 devant le siège du ministère de la santé à Alger. 

 UNION   -   SOLIDARITÉ  -   DIGNITÉ

| Lien permanent | |  Imprimer |

Entretien avec le Président du SNPSP

 

https://www.youtube.com/watch?v=4fBkT45JzVk

el-bilad-tv.jpg

émission sur El Bilad tv  

" لقاء خـــاص "

 

| Lien permanent | |  Imprimer |

La journée mondiale du travail ...

Aux origines du 1er mai ...

Le 1er mai est né aux États-Unis des luttes des travailleurs de Chicago pour l'obtention de la journée de huit heures et de la répression qui s'en est suivie en 1886. La Deuxième Internationale Socialiste l'instaure comme une manifestation internationale des travailleurs en 1889. La naissance du 1er mai est donc marquée par la lutte syndicale, la revendication d'une amélioration de la condition salariale, les valeurs de solidarité internationale.

 

L'origine du 1er mai remonte à 1886, lorsque des ouvriers américains, tout particulièrement à Chicago, se sont mis en grève pour demander entre autres la réduction de leur temps de travail. L'initiative a dégénéré en affrontements et a coûté la vie à plusieurs ouvriers. Le mouvement ouvrier international a alors décidé en 1889 de faire du 1er mai une journée revendicative internationale, avec pour objets centraux la question du temps de travail et la journée de 8 heures. En souvenir de ce succès, les syndicats européens, quelques années plus tard, instituent une «journée internationale des travailleurs» ou «Fête des travailleurs» destinée à se renouveler tous les 1er mai.

 

Au IVe congrès de l'American Federation of Labor, en 1884, les principaux syndicats ouvriers des États-Unis s'étaient donné deux ans pour imposer aux patrons une limitation de la journée de travail à huit heures. Ils avaient choisi de débuter leur action un 1er mai parce que beaucoup d'entreprises américaines entamaient ce jour-là leur année comptable.

 

Arrive le 1er mai 1886, aux États-Unis, une très forte pression des syndicats sur le patronat et le gouvernement permet à environ 200.000 travailleurs d'obtenir la journée de huit heures.

 

 Un grand nombre de travailleurs obtiennent immédiatement satisfaction de leur employeur. Mais d'autres, moins chanceux, au nombre d'environ 340.000, doivent faire grève pour forcer leur employeur à céder.

 

2387726168.JPG

Le 3 mai, une manifestation fait trois morts parmi les grévistes de la société McCormick Harvester, à Chicago. Une marche de protestation a lieu le lendemain et dans la soirée, tandis que la manifestation se disperse à Haymarket Square, il ne reste plus que 200 manifestants face à autant de policiers. C'est alors qu'une bombe explose devant les forces de l'ordre. Elle fait une quinzaine de morts dans les rangs de la police.

Trois syndicalistes sont jugés et condamnés à la prison à perpétuité. Cinq autres sont pendus le 11 novembre 1886 malgré des preuves incertaines (ils seront réhabilités plusieurs années après).

 948031989.jpg

 

Trois ans après le drame de Chicago, la IIe Internationale socialiste réunit à Paris son deuxième congrès. Celui-ci se tient au 42, rue Rochechouart, salle des Fantaisies parisiennes, pendant l'Exposition universelle qui commémore le centenaire de la Révolution française.

 

Les congressistes se donnent pour objectif la journée de huit heures (soit 48 heures hebdomadaires, le dimanche seul étant chômé), sachant que jusque-là, il était habituel de travailler dix ou douze heures par jour (en 1848, en France, un décret réduisant à 10 heures la journée de travail n'a pas résisté plus de quelques mois à la pression patronale).

 

Le 1er mai en France

 

En France, dès 1890, les manifestants du 1er mai ont pris l'habitude de défiler en portant à la boutonnière un triangle rouge. Celui-ci est quelques années plus tard remplacé par la fleur d'églantine. En 1907, à Paris, le muguet, symbole du printemps en Île-de-France, remplace cette dernière. Le brin de muguet est porté à la boutonnière avec un ruban rouge.

 

Le 23 avril 1919, le Sénat français ratifie la journée de huit heures et fait du 1er mai suivant, à titre exceptionnel, une journée chômée.

 

| Lien permanent | |  Imprimer |