Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Reprise du dialogue …

Une délégation du bureau national conduite par le secrétaire général national du SNPSP s’est réunie ce lundi 31 octobre 2016 au siège du MSPRH avec les représentants du ministère dans le cadre de la reprise du dialogue.

 

images.jpg

Cette réunion  de la commission mixte centrale, qui intervient après six (06) mois de rupture du dialogue, a permis de passer en revue l'état d'avancement dans la prise en charge de la plate forme des revendications des praticiens médicaux (PV du 04 mai 2015) et de revenir sur la position du ministère de la santé qui n'a pas réagi au préavis de grève déposé le 06 octobre 2016 annonçant la protestation engagée par les syndicats autonomes sur les dossiers de la retraite, le code du travail et la préservation du pouvoir d’achat. 

Egalement, il a été inscrit à l'ordre du jour les actions en justice engagées par les directeurs des CHU de Mustapha et de Annaba  contre des délégués syndicaux et que le SNPSP dénonce énergiquement.

 

Éléments de réponse:

Concernant l'objet de la protestation entamée le 17 octobre 2016 dans le cadre de l’intersyndicale autonome, les représentants du MSPRH ont informé les membres du SNPSP que la prise en charge de la plate forme de l'intersyndicale dépasse les prérogatives du MSPRH et ont tenu à préciser que cette réunion (du 31 10 2016) ne rentre pas dans le cadre du préavis de grève déposé par le SNPSP et d'ajouter que la rencontre avec les représentants du SAP (syndicat algérien des paramédicaux) présidée par Monsieur le Ministre de la santé ne rentre pas dans le cadre des réunions de conciliation.

Les représentants du SNPSP ont tenu à souligner que les demandes d'audience faites à Mr le ministre sont restées sans suite à ce jour. 

 

1-Révision du statut et du régime indemnitaire :

Les représentants du MSPRH informent la délégation du SNPSP que l’amendement du statut particulier des praticiens généralistes de santé publique n’est toujours pas à l’ordre du jour. Les représentants du SNPSP réitèrent leur position pour l’ouverture officielle de l’amendement et demandent l’installation d’une commission mixte chargée d’actualiser le projet d’amendement du statut particulier finalisé en 2011

2- préservation de l’ancienneté dans le grade de principal pour les praticiens médicaux généralistes concernés par l’article 19 du statut particulier et l’instruction 968 du 24 12 2014 de monsieur le premier ministre, Les représentants du MSPRH ont informé que la demande de dérogation est toujours au niveau des services du premier ministère.

Le SNPSP demandent l’intervention de la tutelle auprès des directeurs des établissements de santé pour la mise en place les modalités d’organisation des concours pour les praticiens généralistes qui remplissent les conditions de passage au grade de praticiens généralistes principaux, la délégation a souligné le  caractère urgent de ce dossier.

3 - Alignement pour le diplôme de doctorat (dentiste et pharmacien) :

Les représentants du MSPRH ont déclaré que le travail avance avec le département concerné du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et que les propositions du SNPSP (programme et modalité de formation) sont à l’étude. 

Les représentants du SNPSP ont réitéré la demande du SNPSP de faire partie de la commission ad hoc comme convenu avec Mr le ministre de la santé.

Sur le volet de la classification des nouveaux diplômes sur la grille des salaires, la délégation du SNPSP a rappelé l'urgence de ce dossier qu'il faudrait traiter en parallèle avec celui de la formation complémentaire. Les représentants du MSPRH ont pris acte et ont déclaré que la DGFP sera relancée officiellement à travers une autre correspondance.

le projet de loi sanitaire,le droit à l’indemnisation financière des praticiens médicaux « réquisitionnés » pour les examens de fin d’année scolaire et les échéances électorales, le dossier sur l’insécurité dans les structures de santé,l'insuffisance du budget relatif au titre I dans certaines wilayas ainsi que les cas d’entrave à l’activité  syndicale ont été à l’ordre du jour de cette réunion.

NB/ Le PV de réunion sera mis à disposition de l’adhérent, dès, sa signature.

 

 

| Lien permanent | |  Imprimer |