Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Aux origines de l'UGTA historique

Par Benyoucef Benkhedda

https://fr.wikipedia.org/wiki/Benyoucef_Benkhedda

Il a fallu attendre 1956 pour que les travailleurs algériens puissent adhérer à un syndicat spécifiquement algérien. A la veille du 24 février 1956, il existait en Algérie des syndicats groupés en unions affiliées à la centrale mère française, principalement l’UGSA-CGT (communiste), CGT-FO (socialo-maçonnique), CFDT (Confédération française des travailleurs chrétiens), Cadres, SNI (syndicat national des instituteurs) etc. L’UGSA-CGT regroupait en son sein le plus gros des travailleurs syndiqués, les Algériens fournissaient 70 à 80 % des effectifs.

Si l’UGTA est née le 24 février 1956, le principe de la création d’une Centrale syndicale algérienne remonte au Congrès du MTLD en 1953. L’application de la décision du Congrès ne put voir le jour en raison de la scission du premier parti nationaliste d’Algérie qui apparut l’année même. Aux origines de l'UGTA.doc

| Lien permanent | |  Imprimer |