Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le temps est à la mobilisation ...

COMMUNIQUÉ

16 04 2015

 comm n°02 2015.PDF

Sollicité par plusieurs bureaux locaux à travers le territoire national sur la conduite à tenir vis-à-vis de l’opération d’inscription aux concours d’accès aux grades de « Principal » et « En chef » lancée en pleine période de préavis de grève par le MSPRH, le syndicat national des praticiens de santé publique tient à apporter un éclairage tout en rappelant les résolutions du conseil national extraordinaire tenu à Alger le 11 avril 2015. 

- En application des dispositions réglementaires en matière d’organisation des concours de promotion aux grades sus cités, notamment l’obligation de l’inscription sur une liste d’aptitude pour le fonctionnaire concerné,

- Afin de préserver le droit du praticien à participer, le cas échéant, à ces concours une fois levées les raisons du boycott,

Les praticiens de santé publique (Médecins, Médecins dentistes et Pharmaciens) sont appelés à s’inscrire auprès de leurs établissements respectifs et d’en informer les bureaux SNPSP locaux, dont ils relèvent, à fin de permettre une synthèse nationale des effectifs concernés par la promotion dans les grades.

Le SNPSP tout en réitérant la décision du conseil national de boycotter l’organisation de ces concours pour les raisons déjà évoquées dans le communiqué du 14 04 2015, appelle à la solidarité et à la mobilisation de l’ensemble de ses adhérents pour la réussite du plan d’action décidé dans le cadre de la protestation nationale ;

 1. Une journée de grève nationale le 27 avril 2015 avec « sit in » de wilayas le même jour à 11h00 devant le siège des Directions de Santé, hôpitaux chef lieu de wilaya),

2. Deux journées de grève nationale le 05 / 06 mai 2015 avec rassemblement national des praticiens de santé publique le 06 mais 2015 à 11h00 devant le siège du ministère de la santé, de la population et de la réforme hospitalière.

3. De boycotter la couverture médicale des examens scolaires et universitaires de fin d’année.

 UNION  -  SOLIDARITE  -  DIGNITE

| Lien permanent | |  Imprimer |