Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Revue de presse

Entre les syndicats du secteur de la santé et la tutelle, l’atmosphère est visiblement en passe de se détendre. Sur instruction du Premier ministre, le ministre de la Santé s’engage à ouvrir un véritable dialogue pour la satisfaction des revendications communes aux syndicats de la santé, notamment l’ouverture du dossier de la révision des statuts et du régime indemnitaire. L’Intersyndicale se félicite de la volonté politique affichée mais reste en attente de mesures concrètes.

http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2013/02/26/article...

Le président du SNPSP précise :  «les sessions des conseils nationaux des syndicats respectifs restent toujours ouvertes pour décider de toute action à entreprendre en cas d’échec du dialogue». Le recours aux moyens de pressions, telle que la grève, n’est donc pas à écarter. Au ministère de la Santé, dit-il, « il n’y a rien qui a changé, si n’est les ministres avec lesquels on traitait». Suite à la réunion du 12 février, il a été décidé que «des rencontres périodiques seraient programmées» pour discuter des articles et points à réviser dans les statuts, les régimes indemnitaires et le reste des revendications. «Nous attendons l’organisation de ces réunions de travail», tranche M. Merabet.

sellal-PH-DOUDOU-T-651-300x298.jpghttp://www.algerienews.info/sellal-instruit-ziari/

L’intersyndicale a obtenu ce résultat suite à la réunion, le 31 janvier dernier, des représentants des syndicats formant l’intersyndicale de la santé avec les services du Premier ministre. Le feu vert a été donné au département de la santé pour l’ouverture du dossier relatif à la refonte des statuts spécifiques des activités du secteur ainsi que la révision du régime indemnitaire. Le Premier ministre fait plutôt bonne impression aux représentants de l’intersyndicale qui voient en cette démarche «une prise de conscience politique et un début d’un processus de dialogue tant ignoré par l’ancien gouvernement», selon Khaled Keddad, porte-parole de l’intersyndicale, et président du Syndicat national des psychologues (Snapsy).

 

http://www.elwatan.com/actualite/sellal-a-ouvert-le-dossi...

L'occasion semble être propice pour le ministère de la Santé de mettre en pratique les instructions d'Abdelmalek Sellal, en ce qui concerne l'ouverture du dossier lié à la révision des statuts particuliers et du régime indemnitaire des praticiens spécialistes, praticiens psychologues de la santé publique et professeurs de l'enseignement médical, est-il souligné. Pour l'intersyndicale, il s'agit maintenant pour le ministère d'aller vers la concrétisation de ces revendications, en dotant la «commission centrale» de prérogatives lui permettant d'atteindre cet objectif.

http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5179782

| Lien permanent | |  Imprimer |