Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le DG de la PCH répond au SNPSP

logo_tsa.pngLe Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP ) a fait état d’un manque flagrant de médicaments essentiels dans les structures de santé publique. Son président, Lyes Merabet, accuse le ministre de la Santé d’être à l’origine de cette situation. Dans cet entretien, il revient sur la pénurie de médicaments et affirme que les patients sont parfois obligés d’acheter à l’extérieur des produits pour se faire opérer à l’hôpital…

http://www.tsa-algerie.com/divers/beaucoup-de-produits-es...

| Lien permanent | |  Imprimer |

Le SNPSP enquete sur la pénurie du médicament

 

 

 

مرابط.png

Enquete SNPSP 2012.pdf


Echorouk.png

أعدت النقابة الوطنية لممارسي الصحة العمومية، تقريرا عن ندرة الأدوية والمستلزمات الطبية التي تعاني منها المؤسسات الاستشفائية العمومية ومؤسسات الصحة الجوارية وأقسام الاستعجالات، هذا التقرير سيرفع للسلطات العليا وعلى رأسها رئيس الجمهورية، للإخطار بوضع المنظومة الصحية المتذبذبة، نتيجة ندرة الأدوية والتي تنعكس على صحة المواطن، دون أن يحرك وزير الصحة ساكنا في هذه الأزمة

 http://www.echoroukonline.com/ara/articles/130498.html   

El khabar.JPGرفعت، أمس، النقابة الوطنية لممارسي الصحة العمومية تقريرا إلى السلطات العليا يتضمن نتائج التحقيق الذي أجرته في المؤسسات الصحية والاستشفائية الجوارية حول ندرة الأدوية عبر 21 ولاية، حيث أحصى التقرير قرابة 50 دواء ومستحضرا طبيا أساسيا مفقودا في هذه المؤسسات، ما يشكل خطرا حقيقيا على المرضى، خاصة وأن هذه الأدوية غير متوفرة في الصيدليات، وتتزود بها المصالح الاستشفائية مباشرة من الصيدلية المركزية

http://www.elkhabar.com/ar/watan/291077.html

 

files.php.jpgكشفت نتائج التحقيق الذي قامت به النقابة الوطنية لممارسي الصحة العمومية حول "ندرة الأدوية الأساسية والمستلزمات الطبية" بمؤسسات الصحة الجوارية والاستشفائية على مدار شهرين كاملين وعبر 21 ولاية على المستوى الوطني عن غياب كلي وندرة حادة لـ 48 دواء ضروريا لا يمكن الاستغناء عنه في التكفل بصحة وعلاج المرضى والحالات الاستعجالية،  لأسباب تبقى "مجهولة"، حسب النقابة، التي طالبت السلطات العمومية ورئيس الجمهورية بالتدخل العاجل للوقوف على حقيقة ما يجري في قطاع الصحة

http://www.al-fadjr.com/ar/national/215410.html

Si depuis quelques mois, le ministre de la Santé affirme qu’«il n’y a plus de pénurie de médicaments», le Syndicat national des praticiens de santé publique (SNPSP) vient de démontrer le contraire avec une enquête réalisée dans 21 wilayas du pays. Un échantillon largement représentatif pour juger d’une telle situation, qui est catastrophique surtout dans certaines villes où certains produits sont inexistants, depuis plusieurs mois, dans les pharmacies hospitalières.

http://www.elwatan.com/actualite/les-penuries-de-medicame...

Plus d'une quarantaine de médicaments et cinq sortes de consommables sont en rupture de stock au niveau des établissements de santé publique de 21 wilayas, selon une enquête menée, entre le 20 mars et le 20 mai, par le Syndicat national des praticiens de santé publique (SNPSP).

http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5168917


 


 


| Lien permanent | |  Imprimer |

Pour la DIGNITE

Le syndicat national des praticiens de santé publique appelle l'ensemble de ses adhérents à participer massivement au "Sit in" de protestation de l'intersyndicale des professionnels de la santé prévu le mardi 29 mai 2012 devant le siège du Ministère de la santé, de la population et de la réforme hospitalière à partir de 11h00.

Intersyndicale 21 mai 2012.pdf

Photo-0128(1).jpg

| Lien permanent | |  Imprimer |

Lettre ouverte au Président

 

Abdelaziz-Bouteflika.jpgA l'instar des profondes mutations que connait notre pays, le secteur de la santé fait face à d'importants changements inhérents à une évolution humaine naturelle, mais aussi à des comportements sociaux et individuels qui induisent des impératifs sanitaires nouveaux. La transition épidémiologique induite par les bouleversements socio-économiques que connait notre pays, l'évolution de la recherche et des technologies médicales, l'allongement de la durée de vie ont permis d’identifier les vrais besoins de santé de la population et de mettre au  jour d’autres exigences qu’il faudra absolument intégrer et prendre en charge au titre des objectifs de la politique nationale de santé.  Des moyens financiers appréciables dégagés pour le secteur,  un maillage conséquent du territoire national en structures de santé, une multidisciplinarité concrète et la disponibilité d'un potentiel  humain à la compétence et la disponibilité reconnues, ce sont là des moyens qui devraient autoriser une certaine sérénité pour appréhender ces profondes mutations.

http://www.elwatan.com/contributions/lettre-ouverte-au-pr...   

lettre au Pdt mai 2012.pdf

| Lien permanent | |  Imprimer |

Fin de mission pour nos Ministres - Députés

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a mis fin aux fonctions des ministres élus députés et a décidé de faire assurer l’intérim des ministères concernés par d’autres membres du gouvernement.

Voici le communiqué de la présidence de la République :

"Suite à leur élection à l’Assemblée populaire nationale au titre des élections législatives du 10 mai 2012, Monsieur Abdelaziz Bouteflika, président de la République, a mis fin aux fonctions de MM :

- Cherif Rahmani, ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement,

- Amar Tou, ministre des Transports,

- Amar Ghoul, ministre des Travaux publics,

- Rachid Harraoubia, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique,

- Tayeb Louh, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale,

- Moussa Benhamadi, ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication.

En outre, Monsieur le président de la République a décidé que l’intérim des ministères concernés sera respectivement assuré par MM :

- Daho Ould Kablia, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, pour le ministère de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement,

- Abdelmalek Sellal, ministre des Ressources en eau, pour le ministère des Transports,

- Noureddine Moussa, ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, pour le ministère des Travaux publics,

- Hachemi Djiar, ministre de la Jeunesse et des Sports, pour le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique,

- Djamel Ould Abbès, ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, pour le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale,

- Youcef Yousfi, ministre de l’Energie et des Mines, pour le ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication".

 http://www.aps.dz/Le-president-Bouteflika-met-fin.html


| Lien permanent | |  Imprimer |

Fixé au 29 mai 2012

ouldabas_545989481.jpgL'intersyndicale des professionnels de la santé a entériné hier en fin d'apres midi la date et le lieu du prochain sit in de protestation. ça sera;

Le mardi 29 05 2012 à devant le siège du ministère de la santé,de la population et de la réforme hospitalière.

http://www.elkhabar.com/ar/watan/290367.html

 

 

 

| Lien permanent | |  Imprimer |

ٌRéunion de l'intersyndicale

Le SNPSP participera aujourd'hui à une réunion de l'intersyndicale des professionnels de la santé. A l'ordre du jour est inscrit la préparation du prochain "Sit in" national et éventuellement d'autres actions de protestation.

NB: Un communiqué suivra

| Lien permanent | |  Imprimer |

حكمة اليوم

379273_10150818420976139_610681138_9626800_615304056_n.jpg

           La mort n'est pas la grande perte. La grande perte est de mourir

alors qu'on est encore en vie !!!

 

http://www.adab.com/modules.php?name=Sh3er&doWhat=ssd...

| Lien permanent | |  Imprimer |

Dans l'ésprit de la protestation

 

Contre l'arogance, le mépris et la manipulation. Le SNPSP appelle ses adhérents à répondre massivement au prochain Sit in de l’intersyndicale des professionnels de la santé.

 

http://www.dailymotion.com/video/xqtoa4_sit-in-des-profes...  


| Lien permanent | |  Imprimer |

Echo du CN extra ordinaire

Le conseil national du SNPSP réuni en session extraordinaire depuis le 01 mars 2012, a repris ses travaux hier à Alger en présence de représentants de 22 wilayas sur les 32 structurées. a l'ordre du jour ont été inscrits les points suivants:

  1. Plate forme des revendications; État d'avancement dans la prise en charge.
  2. situations d'entraves au libre exercice syndical et au droit de grève.
  3. La dégradation de la condition d'exercice et ses répercussions sur la prise en charge des malades.
  4. Avant projet de loi sanitaire; Position du SNPSP.
  5. Divers: cotisations au conseil de l'ordre, intersyndicale des professionnels de la santé

Le membres du conseil national ont largement débattu l'ensemble des points inscrits à l'ordre du jour et ont voté les résolutions suivantes:

  • Considérant la situation politique induite par les dernières éléctions législatives (installation de la nouvelle APN et la démission du gouvernement) ayant pris acte de l'insouciance des autorités publiques face aux mouvements de grève initiés dans le secteur sinistré de la santé, le conseil national a décidé de maintenir la protestation à travers "des sit in" périodiques qui seront organisés au niveau national.
  • Ayant pris acte de la rupture unilatérale du dialogue par le Ministre de la santé, le conseil national a décidé de saisir monsieur le Président de la république sur la la situation de crise multiforme que vit le secteur de la santé, sur le non respect , par le ministère de tutelle, des engagements pris au nom du gouvernement pour la prise en charge des revendications légitimes des praticiens de santé publique et sur les cas des délégués syndicaux suspendus en parfaite violation des dispositions réglementaires à tamenrasset et à Setif.
  • Le conseil national rappelle à l'ensemble de ses structures (bureaux locaux, de wilayas et de régions) que le SNPSP boycotte officiellement tout travail ayant trait au projet de loi sanitaire piloté par le MSPRH.

Un communiqué sera mis à la disposition des adhérents ultérieurement.

| Lien permanent | |  Imprimer |