Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Résolutions du CN extra ordinaire du SNPSP

 

Réuni le 05 Mai 2011 à Alger, le conseil national  extraordinaire du syndicat des praticiens de sante publique (SNPSP) a consacré ses travaux au point relatif aux voies et moyens à mettre en œuvre pour faire aboutir les revendications justes et légitimes de ses adhérents. Principalement, l’adoption par le comité « ad hoc » des projets de décrets négociés avec le ministère de tutelle relatifs à l’amendement du statut particulier et au régime indemnitaire y afférent. Le conseil national ayant pris acte de la décision du Ministre de la santé, de la population et de la réforme hospitalière de rompre le dialogue en pleine négociation avec le SNPSP, de son choix délibéré de renier ses engagements envers les praticiens de santé publique  ainsi que de son intention affichée publiquement de vouloir substituer aux véritables partenaires sociaux, des pseudo représentants syndicaux à l’objectif de casser la cohésion et d’affaiblir les rangs du SNPSP à la veille d’un rendez vous organique aussi important.

 

L’ordre du jour adopté, les membres du conseil national ont passé en revu la synthèse par région et par wilaya des procès verbaux des assemblées générales des adhérents tenues  à l’échelle nationale. Un large débat s’en est suivi et les résolutions suivantes ont été adoptées : 

Téléchargez  CN 05 05 2011.pdf

1.     Le conseil national dénonce la compagne médiatique de manipulation et de désinformation du ministre de la santé, lequel incapable de concrétiser ses engagements envers les praticiens de la santé, essaye de leur imposer d’autres représentants syndicaux. Cette forme d’ingérence du ministre de la santé dans le fonctionnement des syndicats relevant de son secteur constitue un grave précédent et une violation caractérisée de la législation en vigueur en matière de relation de travail et de partenariat.

 

2.     D’entamer un mouvement de grève illimitée, dont la date sera annoncée en intersyndicale des praticiens (SNPSP-SNPSSP), considérant le non respect des engagements du ministère de la santé quant à l’amendement du statut particulier des praticiens généralistes de santé publique et de son corollaire indissociable que constitue le régime indemnitaire.

                                                                                                                                                                    

3.     D’organiser des « sit in » et des marches des blouses blanches au niveau d’Alger  comme formes de protestation d’accompagnement de la grève.

 

4.     D’ester en justice le ministre de la santé pour violation des dispositions réglementaires en matière de droit social, notamment à travers sa décision de rompre unilatéralement le dialogue et la négociation avec le SNPSP sans motivation ni préavis.

 

5.     Le conseil national réitère son soutien total et indéfectible au mouvement de protestation des praticiens résidents et dénonce la répression dont ils font l’objet.

 

6.     Le conseil national réitère également soutien et solidarité au mouvement des étudiants en sciences médicales, de chirurgie dentaire et de pharmacie.   

 

7.     Le conseil national dénonce énergiquement toutes les formes d’entrave au libre exercice du droit syndical ainsi que la répression qui est opposée par les pouvoirs publics à la protestation sociale pacifique.


 

Le conseil national extra ordinaire maintient sa session ouverte à fin de suivre l’évolution de la situation en coordination dans le cadre de l’intersyndicale des praticiens SNPSP – SNPSSP. 

Les travaux de conseil national ont été suspendus le même jour à 16h00.

 

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.