Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sur le chemin de la protesta

Le syndicat des praticiens de sante publique (SNPSP) a tenu le 14 Avril 2011 à Jijel un conseil national ordinaire.  L’ordre du jour adopté :

  • Présentation du bilan moral et financier (Exercice 2010/2011).
  • Etat d’avancement dans la prise en charge des revendications des praticiens. 
  • Divers.

Après avoir adopté le bilan moral et financier, les membres du conseil national ont largement débattu de la situation socioprofessionnelle du praticien de santé publique. La majorité des intervenants ont dénoncé le retard accusé dans la validation du travail fait en commission mixte (SNPSP – MSPRH), principalement l’amendement du décret exécutif 09-393 du 24 11 2009 portant statut particulier et son corollaire indissociable ; le régime indemnitaire. A la fin des travaux du conseil national, ont été adoptées par vote à main levée les résolutions suivantes :   

  • Le Conseil national dénonce le retard accusé dans la prise en charge concrète des revendications légitimes des praticiens de santé publique. Situation de fait avéré en dépit de toutes les déclarations, de bonne intention, de monsieur le Ministre de la santé accumulées depuis son installation.
  • Le Conseil national appelle l’ensemble des praticiens à participer massivement aux « Sit in » nationaux de protestation qui seront tenus ;

             Le 21 04 2011 à 11h00 devant le ministère de la santé.

             Le 28 04 2011 à 11h00 devant le palais du gouvernement 

  • En prévision de la tenue d’un conseil national extraordinaire à Alger le 05 mai 2011, tous les présidents de wilayas sont instruits pour la tenue des assemblées générales au niveau de l’ensemble des structures de santé pour voter le mot d’ordre de grève et éventuellement d’autres formes de protestation.
  • Le Conseil national dénonce énergiquement l’entrave au libre exercice syndical subit au quotidien par les adhérents du SNPSP notamment dans les wilayas de BORDJBOUARERRIJ et d’ADRAR et interpelle encore une fois l’administration de tutelle pour que soit préservé ce droit constitutionnel.
  • Le Conseil national apporte son soutien total et inconditionnel au mouvement de protestation des praticiens résidents et dénonce toutes les formes de pression et d’intimidation, exercées par les administrations de tutelles, sur les membres de la coordination nationale des résidents.

 

 

 P - Le Conseil National / Le Président du SNPSP

Jijel 14 avril 2011.pdf 

 

 

 

 

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.