Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Communiqué n°14

Comm n°14 téléch.pdf

Le syndicat national des praticiens de santé publique tient à informer  ses adhérents et éclaircir  sa position de part sa non participation aux travaux de la commission chargée du dossier du régime indemnitaire des corps de la santé à la quelle étaient conviés, en même temps, pour le samedi 06 02 2010 :

-            La FNTS / UGTA (fédération nationale des travailleurs de la santé).

-            Le syndicat national des sages femmes.

-            Le syndicat national des psychologues.

-            Le syndicat algérien des paramédicaux.

-            Les syndicats d’hospitalo-universitaires.

Le SNPSP a été sollicité à travers une correspondance faxée du ministère de la santé et reçue le 04 02 2010 pour DESIGNER deux (02) représentants pour prendre part, à coté d’autres organisations syndicales, aux travaux de la dite commission. Information répercutée le même jour au niveau de tous les membres du bureau national.

En concertation et en coordination avec nos partenaires de l’intersyndicale des praticiens (SNPSSP) il a été décidé de boycotter la démarche du ministère de la santé pour les considérations suivantes :

 

1.         Les praticiens de la santé représentés par le SNPSP sont en grève depuis le 23 11 2009 (grève ouverte en intersyndicale depuis le 21 12 2009). La relation de travail entre employeur et employés étant régie par la Loi 90-02 du 06 février 1990 (dans ce cas de figure), la reprise du dialogue doit obligatoirement passer par des réunions de CONCILIATION entre le ministère de la santé et le SNPSP, en présence des représentants de l’inspection du travail et de la fonction publique, à fin de soumettre à la NEGOCIATION toute la plate forme des revendications sans concession aucune.

2.         Le ministère de la santé, dans sa démarche, entretient la contradiction et fait dans l’amalgame ayant déjà déclaré, par voie de presse et à plusieurs endroits, avoir finalisé la révision des régimes indemnitaires de tous les corps de la santé à travers une commission composée de cadres du ministère et installée depuis le 11 10 2009 (Correspondance n° 34 du 03 02 2010 à récupérer sur le site web). Corres n°34 du 17 01 2010.pdf

 

Le SNPSP déterminé plus que jamais à défendre l’intérêt de ses adhérents dans un cadre officiel, préservé à travers les réunions de conciliation,  réitère son appel pour une mobilisation sans faille des praticiens dans le cadre de l’intersyndicale SNPSP – SNPSSP.

lu sur la presse : 

En effet, la correspondance N°62 du 3 février 2010 signée par Aïssa Farsi, directeur des Ressources humaines au MSPRH, a convié les deux syndicats, non pas comme le stipule la loi en vigueur à une réunion de conciliation mais à prendre part «aux travaux de la commission chargée du traitement du dossier du régime indemnitaire» et ce le 6 février à 11 heures. Un horaire qui coïncide bizarrement avec la conférence de presse hebdomadaire des deux syndicats. «La fameuse commission censée être mixte a été installée un 11 octobre 2009 de manière unilatérale et nous n’avons pas été conviés à prendre part», expliquera le Dr Merabet. Il se joindra au Dr Yousfi pour décider qu’aucun des deux syndicats ne se déplacera au ministère sauf pour une éventuelle réunion de conciliation.

http://www.pressealgerie.com/lanouvellerepublique.htm

http://www.pressealgerie.com/lanouvellerepublique.htm

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.