Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Communiqué n° 07

Comm n°07 téléch.pdf

Chères consœurs, chers confrères ;

 

Le Syndicat national des praticiens de santé publique relève avec fierté le niveau de mobilisation exemplaire qui a accompagné l’appel à la grève cyclique entamé le 23 novembre 2009, un mouvement de protestation qui s’est prolongé un mois durant pour clôturer, dans le respect des résolutions du conseil national extraordinaire réuni à Alger le 10 décembre 2009, par des « Sit in » des praticiens organisés devant les directions de santé de wilaya à travers le territoire national. Une action qui a  permis, grâce à la détermination et l’engagement des adhérents (tes) du SNPSP exerçant aux quatre coins du pays, d’imposer au débat public la situation  difficile, exécrable dans laquelle évolue la carrière socioprofessionnelle des praticiens de santé publique (médecins, chirurgiens dentistes et pharmaciens) en Algérie et de mettre en relief l’entière responsabilité du ministère de la santé dans la genèse du conflit collectif du travail qui a abouti à la grève. 

 

Chères consœurs, chers confrères ;

 

Ø      Devant l’indifférence affichée des pouvoirs publics aux doléances légitimes des praticiens,

Ø      Devant le silence méprisant et intimidant opposé par le ministère de la santé  à l’appel au dialogue, dans le cadre de la conciliation, réitéré par le SNPSP au lendemain du conseil national extra ordinaire.

Ø      Considérant et dénonçant toutes les situations d’entraves au libre exercice du droit syndical et du droit de grève relevées dans « les directives »  de plusieurs directions de la santé de wilaya à travers le territoire national (DSP d’Oran, Laghouat, Alger notamment).  

Ø      Dans le respect des décisions prises en assemblées générales locales des adhérents et en application des résolutions du conseil national extra ordinaire  du 10 12 2009 

Le SNPSP appelle l’ensemble de ses adhérents au strict respect du mot d’ordre de grève ouverte qui prendra effet à partir du Lundi 21 décembre 2009 et ce jusqu’à l’aboutissement de sa plate forme des revendications énoncée à titre de rappel  dans ce qui suit :

-   Promulgation du Statut particulier dans sa forme négociée et ratifiée en commission mixte (Ministère — SNPSP) le 30 03 2008.

-    Mise en place d’une commission mixte pour le régime indemnitaire.

-   Application du décret exécutif n°09-244 du 22 juillet 2009 déterminant l’aménagement et la répartition des horaires de travail à l’intérieur de la semaine dans le secteur de la fonction publique.

-   L’élargissement, au profit du praticien généraliste, du droit à la procédure de cessibilité pour le logement de fonction à l’instar des autres corps de la fonction publique.  

-   Levée de toutes les situations d’entraves au libre exercice du droit syndical.                                       

 

En dehors de situations d’urgences médicalement établies, sont concernées par le mouvement de grève :

-   Les activités de soins, de consultation et d’exploration (biologique et/ou radiologique).

-   Toutes les activités de prévention y compris la remise des bilans des différentes activités (SEMEP, UDS, UCTMR, BHC, Médecine du travail).

-   Les activités d’enseignement et de formation.

-   La participation aux réunions des conseils médicaux, des comités et des commissions siégeant sous l’autorité des EPSP, des EPH ou des DSP.

-   Boycotte de toute participation à des rencontres / séminaires organisés par le ministère de la santé, de la population et de la réforme hospitalière.  

 

Le SNPSP rappelle à ses adhérents la décision du conseil national d’élargir le cadre du service minimum à la participation des praticiens grévistes aux campagnes de vaccination contre la grippe A H1N1. Cette activité doit se dérouler dans le respect strict de toutes les conditions établies de sécurité (sanitaires pour le citoyen et médicolégales pour le praticien).

 

Le conseil national, en session extraordinaire ouverte, reste le seul cadre  organique du SNPSP habilité à se prononcer sur le devenir du mouvement de grève des praticiens de santé publique.

 

Union – Solidarité - Dignité

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.