Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Conférence de presse du SNPSP

IL REVENDIQUE LA PROMULGATION DU STATUT DU PRATICIEN
Le SNPSP perturbera la rentrée sociale

Le Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP) n’en démord pas. Il réitère ses revendications relatives au statut, au régime indemnitaire et à l’ouverture d’un véritable débat avec la tutelle. Un plan d’action a été élaboré : dès le mois de juillet, des sit-in seront organisés. La protestation ira crescendo dès la rentrée sociale avec des grèves et autres actions concertées avec les syndicats du secteur.
Nawal Imès - Alger (Le Soir) 20 06 2009- Conforté par les résolutions du cinquième congrès qui a reconduit la plate-forme de revendications, le Dr Merabet, président du SNPSP, compte maintenir la pression sur la tutelle. Le plan d’action avalisé par les congressistes prévoit de renouer avec la contestation. Des assemblées générales se tiendront au niveau des wilayas pour arrêter la forme que prendra la contestation. Une chose est sûre, assure le président du SNPSP, elle sera mieux organisée. A l’origine de cette détermination, l’entêtement de la tutelle à ne pas ouvrir le dialogue avec les partenaires sociaux. Le département de Saïd Barkat ne considère, en effet, pas le syndicat autonome comme un interlocuteur et ne daigne «dialoguer» qu’en cas de crise ou pour justement éviter le recours au débrayage. Pourtant, le SNPSP a des choses à dire. Il continue de se battre pour l’aboutissement du statut qui reste otage des tergiversations du ministère de la Santé. La copie élaborée en concertation avec les syndicalistes est pourtant bel et bien au niveau du ministère de la Santé. Ce dernier est censé défendre les propositions faites par les concernés mais c’est loin d’être le cas, notamment pour la classification des médecins, des dentistes et des pharmaciens. Même combat pour le régime indemnitaire qui ne semble pas faire partie des priorités du ministère de la Santé, sans compter les nombreuses entraves à l’exercice syndical. Selon le Dr Merabet qui animait hier une conférence de presse, plusieurs cas d’atteinte à la liberté syndicale ont été signalés à la tutelle qui est en possession de dossiers avec preuve à l’appui mais sans pour autant prendre une quelconque mesure. Ce qui a amené le président du SNPSP à se demander quel genre de dialogue veut mettre en place le département de Saïd Barkat. «Nous ignorons s’il existe une vraie volonté de discuter. Si c’est le cas, les contours de cette politique restent très floues. Le discours est très ambivalent. Il semblerait même que le ministre se fait un point d’honneur à ne pas discuter avec notre syndicat. » Une situation qui perdure depuis plusieurs années et qui va vers un inévitable pourrissement.
 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |

1ère Réunion du BN - 14 06 2009

 
BN 14 06 2009.JPG
 
Assis de gauche à droite : Drs Baloul, Assouli, Hamoudi et Baba hamed
                                  1ère rangée de gche à drte : Drs Boutefnouchet, Chelirem, Merabet, Nahnouh, Belkasmi et Khelifa.
                                 2ème rangée de gche à drte : Drs Belkhalfa, Kadouri, Mettahri, Bouhfadi, Messaoui, Benlarbi et Chibane

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |