Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lettre au Président

A Monsieur

Le Président de la République

Alger, le 30 juin 2009

 Lettre au Pdt.pdf

 

Votre Excellence,

S’il est consacré dans toute société moderne, que la ressource humaine est l’élément  précurseur à tout développement durable, il n’en demeure pas moins que dans notre pays beaucoup d’efforts restent à consentir dans ce sens. Dans le secteur de la santé, la nécessité d’engager des reformes s’est imposée au débat national dès les années 2000, la démarche de l’Etat s’est orientée principalement vers la réorganisation administrative du système de santé, la mise à niveau en matière d’infrastructures et d’équipements, un renforcement soutenu du budget de fonctionnement  des établissements de santé mais a occulté le maillon que nous considérons  principal; le personnel soignant  dans sa dimension plurielle, particulièrement le praticien qui, comme le patient, doit être au cœur de tout projet de réforme. Les mutations socioéconomiques et culturelles que vit l’Algérie, la transition épidémiologique et les besoins en prestations sanitaires augmentés de manière exponentielle compromettent sérieusement l’efficience des efforts déployés en l’absence d’une  politique valorisante de la ressource humaine dans un secteur aussi sensible et sollicité. Un secteur toujours sur le pied de guerre  et qui a été durement éprouvé par une mobilisation continue pour faire face à une demande exceptionnelle en matière de santé, provoquée par le déchaînement de la violence dans notre pays des années durant où Le praticien a dû prodiguer soins et assistance tout en  assurant  une présence physique dans une situation des plus chaotiques.

Votre Excellence,

L’adoption puis la mise en application de la nouvelle grille des salaires a suscité l’ire de tous les praticiens du fait de la frustration qui a accompagné sa promulgation après tant d’années d’attente avec l’espoir de pouvoir enfin concrétiser, à travers le nouveau statut général de la fonction publique et ses corollaires (Statut particulier et régime indemnitaire), l’amélioration de la condition socioprofessionnelle du praticien de la santé publique. La nouvelle grille des salaires, confectionnée malheureusement en l’absence d’un dialogue social ouvert à toutes les organisations syndicales représentatives, a sanctionné dangereusement le praticien de santé publique à travers une classification à la catégorie 13 pour le Pharmacien et le Chirurgien dentiste et la catégorie 16 pour le Médecin généraliste mais aussi par un plan de carrière sérieusement compromis en l’absence de mesures incitatives concrètes.  Les praticiens spécialistes quant à eux et malgré un plan de carrière  consacré par décret depuis 2005, vivent  pour leur majorité, une situation de blocage qui pérennise leur classification au grade « 1 » en l’absence des modalités pratiques permettant leur progression sur le plan professionnel. 

Votre Excellence,

Le syndicat national des praticiens de santé publique  représentant des médecins, chirurgiens dentistes et pharmaciens généralistes et spécialistes du secteur public, se remet respectueusement à votre autorité pour que soit mis fin à toutes les difficultés et levée l’opacité qui entoure, à ce jour, la gestion   d’un dossier dont dépend la carrière de milliers de praticiens. Un dossier soumis pourtant à la négociation, dès le mois de juillet 2007 en commission mixte avec le ministère de la santé, de la population et de la reforme hospitalière et dont l’avant projet a été ratifié par les deux parties le 30 mars 2008 avant d’être remis à la direction générale de la fonction publique avec six mois de retard par rapport au calendrier officiellement communiqué par le gouvernement.

Votre Excellence,

Devant le retard immense enregistré dans l’aboutissement du projet de leur statut particulier, les praticiens de santé publique abîmés par tant d’années d’attente, tant de promesses restées sans lendemain,  sollicitent votre excellence pour que soit rétabli pour eux le droit de vivre et travailler dans leur pays et dans la dignité.

Le Président du SNPSP / Dr Lyes Merabet

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.